Archive for the ‘En Français’ Category

De retour!

Januaro 2, 2009

Après une pause de deux ans, pendant que j’ai grandi mon entreprise, j’ai continué mon travail avec mySociety, et j’ai eu deux enfants, je me relance dans mon blog. Sonnez les trompettes, tuez le veau gras, etc.

Advertisements

Article trompeur dans Le Monde

Novembro 10, 2006

Encore une fois, on cite les sondages Eurobaromètre comme “preuve” de la compétence linguistique extraordinaire des citoyens européens, cette fois-ci dans l’article La discordance des langues, par Thomas Ferenczi apparu hier (article © Le Monde).

Notez bien le mot sondage dans la paragraphe ci-dessus — pas étude, ni recherche, mais sondage. En gros, on demande aux gens, “Est-ce que vous parlez anglais ?” et on note le nombre de réponses positives.

Sortez dans la rue en France — pays riche, voisin du Royaume Uni — et lancez une conversation en anglais avec les passants. Est-ce que vous trouvez vraiment que presqu’un sur deux est tout à fait à l’aise à discuter en anglais ? Ce n’est pas mon expérience personnelle.

Contrairement à M. Ferenczi, qui trouve que “Les avantages de cette situation [la dominance de l’anglais comme langue internationale] sont évidents”, le rapport L’enseignement des langues étrangères comme politique publique du Haut Conseil pour l’évaluation de l’éducation y trouve beaucoup de problèmes, aux niveaux finance, égalité, justice, et autres. Et notez bien le mot rapport, établi suite aux recherches détaillés sur les faits tels qu’ils sont, pas un sondage pour trouver l’opinion des gens sur eux-mêmes.

Article sur Le Taurillon

Oktobro 30, 2006

Je viens de lire un très bon article entitré L’Europe a-t-elle besoin d’une langue commune ? L’auteur de l’article a bien recherché sont sujet, et présente de manière très équilibé la langue Espéranto et des arguments pour et contre son utilisation comme solution à cet éventuel besoin.

Rien de plus à dire à ce propos, sauf : prenez le temps de le lire !

http://www.taurillon.org/L-Europe-a-t-elle-besoin-d-une

Conspectus rerum Latinus

Aŭgusto 31, 2006

Il y a à peu près un mois, j’ai découvert que la présidence actuelle de l’UE (les finlandais) allait publier un newsletter hébdomadaire en latin. Un choix intéressant, certe ; agaçant aussi, au moins pour les allemands, qui ont posé une question officielle au Conseil pour demander combien ça coûtera et qui payera.

J’ai eu l’idée que ce serait au moins légèrement plus pratique de publier les infos en espéranto, puisqu’il y a au moins quelques personnes dans tous les pays de l’Union qui l’utilisent de manière courante, mais que cela aurait toujours le même symbolisme, c-à-d déclarer que la question des langues en Europe est loin d’être résolue, et qu’une langue pont neutre serait peut-être quelque chose à rechercher d’un peu plus proche.

Donc je me suis lancé dans l’affaire. Et pour résumer, l’équipe de traduction a une dizaine de membres, l’Association Espéranto de Finlande nous soutient, notre site web est établi, nous avons la permission de la présidence pour traduire et republier leurs documents, et ils ont même annoncé notre projet dans leur dernier bulletin.

Maintenant, on essai d’attirer l’attention des journalistes qui ont publier des articles à propos des newsletters en latin, pour faire apparaître des articles qui parlent de la version espéranto. On verra pour les résultats…

Le Paul O’Grady Show

Oktobro 21, 2005

Le 21 octobre 2005, j’étais interviewé à propos de l’espéranto pour le Paul O’Grady Show, un programme de la chaîne britannique ITV1 qui attire à peu près trois million de téléspectateurs tous les jour.

Je me suis bien amusé — je le referais sans hésitation — et les commentaires que j’ai reçu à ce propos ont été tous très positifs. On m’a même reconnu plusieurs fois, c-à-d des gens qui ne me connaissent qu’à vu, mais qui ont vu le programme par hasard en pensant, “J’suis sûr que je le connais, celui-là…”

Forum des Langues et de la Culture, Tours

Septembro 21, 2005

Ce weekend, à l’invitation du groupe d’Espéranto de Tours, je suis allé à cette ville pour participer au Forum des Langues et de la Culture. Il y avait des représentants de pas mal de langues et de pays, y compris la Lithuanie où j’ai passé une semaine au mois de juillet. Moi, j’étais là pour donner une présentation à propos de l’Espéranto.

Etant donné que les salles réservées pour les conférences étaient très éloignées des stands de l’expo et qu’on ne faisait quasiment pas de pub du tout, ce n’était pas la surprise de l’année que la présentation samedi n’a pas attiré grand monde — quelques espérantistes, et un seul ami d’un d’entre eux. 😕

Pour dimanche alors, on a imprimé des tractes que l’on a distribués dans la demi-heure juste avant la conf. Comme ça, des personnes qui n’avait pas de plan fixe pour l’après-midi et qui seraient éventuellement intéressées avait beaucoup plus de chance de choisir ma présentation qu’autre chose pour s’occuper… et en fait il y avait plus de monde, et des personnes qui était bien intéressées, qui posaient pas mal de questions intelligentes. 🙂

Un bon résultat finalement, et j’étais bien content de mon weekend.

Je devrais faire mention aussi de mes hôtes pour le weekend (des membres du club d’Espéranto, qui resteront anonyme ici — ils savent très bien que c’est d’eux que je parle). Ils étaient super acceuillants, à la maison comme au resto comme pendant un tour piéton de la ville, et ça a beaucoup rajouté à mon weekend à Tours.

Je remercie également l’association d’Espéranto, qui ont financé mon voyage, mes repas… tout le weekend, en fait.

La Rencontre Mondiale du Logiciel Libre

Julio 6, 2005

Au mois de juilliet 2005, j’ai assité à la Rencontre Mondiale du Logiciel Libre à Dijon, où j’ai fait une présentation entitré :

“Linux: l’Espéranto des Logiciels
Espéranto: le Linux des Langues”

Le titre j’ai piqué du signature des courriels de Vilhelmo Lutermano (celui qui maintient Le Monde Diplomatique en Espéranto), et j’ai basé le contenu en grande partie sur un texte de Dale Gulledge, qui a eu l’idée de comparer l’évolution d’Espéranto avec le développement d’un logiciel “open source”, selon l’oeuvre de Eric Raymond La Cathédrale et Le Bazar. Et à priori ce n’était pas mal reçu par le publique.

Si tout cela n’a pas encore réussi à vous endormir, n’hésitez pas à télécharger le vidéo de la présentation. A presque 200Mo, le téléchargement est assez lourd, mais le vidéo dure plus qu’une heure. Le son n’est pas terrible, mais c’est tout ce qu’on a pu faire avec les matos disponibles.